Voyance et intuition (intelligence intuitive)

Voyance et intelligence intuitive

Lorsque nous abordons un thème comme celui de la voyance, beaucoup d’interrogations viennent submerger la réflexion. Le stade du « est-ce que la voyance existe ? » dépassé ; car là, ne se pose plus la question pour quiconque est capable de réalisme, il apparaît alors essentiel d’apporter quelques précisions sur des notions trop souvent confondues ou mal discernées.

En premier lieu, il convient de faire certaines distinctions entre la voyance et l’intelligence intuitive. L’intuition (sentiment instinctif de ce qui doit arriver, pressentiment) n’est en aucun cas le stade primaire de la voyance mais, à vrai dire, nombreux sont ceux qui s’imaginent détenir un certain don de voyance alors qu’ils font simplement l’expérience de certaines perceptions des choses surgissant de ce qui était si cher à Carl Gustav Jung, à savoir l’inconscient. Au sens littéral, l’intuition est une connaissance directe, une inspiration dénuée de fondement et sans logique apparente, c’est un pressentiment (pré-sentiment) et la différence fondamentale avec la voyance se situe bien là. En effet, la voyance signifie exactement voir, le voyant voit, il a la vision de faits, d’objets, de scènes d’une précision telle, qu’une sensation comme l’intuition ne peut être comparée.

Prenons un exemple : chacun a déjà eu, à de multiples occasions au cours de sa propre vie, des sensations très fortes qui, sans savoir exactement pourquoi, nous poussent à nous diriger dans une direction ou au contraire, nous paralysent devant un fait qu’il faut éviter. Sans en avoir conscience, c’est un peu comme si notre esprit et notre corps étaient des capteurs qui nous permettaient, à certains moments de notre existence, d’éviter pièges et erreurs de jugement, mais également nous orientaient comme un aimant vers une situation nous convenant parfaitement.

Il est évident que certains individus disposent d’un certain capital intuitif, qu’ils développent s’ils l’utilisent et reconnaissent les « signaux » au quotidien, mais ce sixième sens, ce « nez » ne peut malgré tout permettre la vision de scènes précises ; cette aptitude a ses limites.

De même, la voyance n’est pas l’intuition développée à son paroxysme dans la mesure où, chose que ne permet pas l’intuition, la voyance permet de se « déplacer » dans le temps, de voir clairement et rigoureusement un passé, de constater la réalité d’un présent et de se projeter dans un futur qui s’avère exact lorsque les faits surviennent. Concernant la possibilité d’observer des scènes du présent de façon très précise, je me souviens d’une cliente qui m’avait un jour téléphoné pour me tenir informé de l’évolution de sa situation ; cette dame me racontait dans les détails l’évolution des faits qui survenaient progressivement en rapport à une consultation que je lui avais faite quelque temps auparavant, quand soudainement j’eus la vision très nette d’un lieu. Je me trouvais dans une pièce qui pour moi était un bureau, je savais qu’il était situé en hauteur car je pouvais regarder à travers une baie vitrée et je voyais au loin une grue sur un chantier en construction. Ma consultante m’arrête dans mon élan en m’expliquant qu’elle se trouvait au moment même sur son lieu de travail et qu’elle m’appelait de son bureau. Le plus impressionnant est qu’à l’instant où je lui disais que je voyais une grue sur un chantier à travers la vitre, ma consultante était elle-même en train d’observer une grue sur un chantier en face de l’immeuble de la société pour laquelle elle travaillait.

Les visions ne sont pas floues et permettent de décrire précisément des couleurs, des personnes, des lieux,…, avant, pendant ou après des événements, tels qu’ils se sont produits, se produisent ou se produiront. Afin de mieux comprendre ce que voit le voyant, comparez le à un photographe qui focalise grâce à un téléobjectif un objet hors de portée de vue pour tout autre individu n’ayant pas à sa disposition un matériel similaire. Évidemment, la voyance ne se traduit pas toujours de la même manière et peut, parfois, devenir très capricieuse.

Non, décidément l’intuition n’est pas l’embryon de la voyance, même si cette disposition naturelle donne l’opportunité (à ceux qui l’écoutent) d’éviter nombre d’erreurs tout au long de leur existence.

Sign

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!