Accueil » La Voyance de A à Z ! Ce qu’est la vraie voyance » Réponses aux questions sur la voyance
eBook La voyance par David Mocq, un best-seller 3D

LE GUIDE ULTIME !

Un eBook exceptionnel ! Prêt à bouleverser votre conception de la voyance ?

Rédigé par David Mocq, cet eBook « explosif » vous apportera les réponses que vous recherchez. Vous avez besoin de ce guide, il vous sera d’une aide précieuse !

L’originale

De nombreuses réponses aux questions sur la voyance contenues dans cette F.A.Q. ont été publiées dès 1997 par David Mocq. Une multitude de sites s’inspirent fortement de cette page et des articles associés afin de publier du contenu. Ces « inspirations » reprennent le même type de questions, à la virgule près pour certain. Ne vous y trompez pas, la section lue ici est l’originale.

David Mocq, voyant professionnel sérieux et reconnu


David Mocq, auteur de cet article
Sa grande notoriété ne tient pas à son absence d’échecs, mais à la qualité et fréquence de ses succès.

Pourquoi de réels voyants usent-ils de mancies ?

99,99% des voyants n’utilisent aucunes mancies. Elles sont tout simplement inutiles, et se révèlent être de véritables boulets. La vraie voyance fait fi de toutes les mancies et leurs codes à décrypter, à interpréter. La voyance est « fluide » en réalité, à l’image d’une eau s’écoulant au sein d’une rivière. Telle est la raison pour laquelle les véritables voyants se passent de cartes, de Tarots, de runes, etc. Cependant, certains sensitifs, extrêmement rares, les utilisent tout de même pour des raisons qui leurs sont propres, souvent afin de créer -tout simplement- une ambiance ou pour « se détendre ». Rien de plus. Mademoiselle Le Normand, voyante sous la Révolution et l’Empire, en est un exemple parfait.

Combien de consultations un vrai voyant fait-il par jour ?

Au delà d’un certain nombre de rendez-vous la qualité de la voyance se dégrade. Telle est la raison pour laquelle un professionnel soucieux de la qualité de ses prestations de limite à 3 à 5 entretiens par jour, jamais plus. En outre, un praticien ne peut exercer tous les jours et se contente de 3 à 5 jours par semaine. Ces conditions vous assurent, en tant que clients, de bénéficier du meilleur de la voyance. En tout état de cause, dès lors qu’il est question de perceptions extrasensorielles, ce paramètre essentiel contribue fortement à la qualité d’une consultation.

Que penser de la voyance par sms ?

Imagineriez-vous un voyant renommé proposer des prestations par sms, sincèrement ? Les propositions de voyance par sms ne sont faites que par des praticiens en manque de clientèle. Ils ne sont ni sérieux, ni renommés, ni connus, ni réputés et ils ont bien peu de chance de l’être un jour en procédant de la sorte. Si vous recourez à un tel « service », vous consentez à participer à une plaisanterie. Comprenez bien qu’un voyant sérieux, ne proposera JAMAIS de voyance par sms. La voyance s’exerce pleinement dans le cadre d’une consultation et celle-ci ne peut s’effectuer de cette manière.

Qu’est-ce que la voyance pure ?

Cette appellation est apparue au cours des années 80 face à l’émergence des praticiens de mancies (tarologie, cartomancie…) afin de différencier la voyance de ce qui ne l’est pas. Sur le fond, le qualificatif est superflu et absurde.

Qu’est-ce que la voyance directe ?

Qui s’effectue sans aucun support, en n’utilisant que le cerveau humain qui est d’ailleurs encore très mal connu. A ne pas confondre avec la « voyance en direct(e) » que l’on voit sur beaucoup de publicités et qui ne veut strictement rien dire !

Quelle est la différence entre la voyance pure et directe ?

Il n’y en a aucune. La signification est strictement identique. Ces appellations sont essentiellement usitées par les praticiens désireux de faire le distinguo entre la vraie voyance et le fait de tirer les cartes ou les lames de Tarot divinatoire, le plus connu étant le Tarot de Marseille. Ces appellations (voyance pure et voyance directe) sont très largement galvaudées. En effet, quasi tous les praticiens ne font qu’effectuer des tirages de cartes ou de lames de Tarot en prétendant que ce ne sont que des supports à la voyance alors, qu’en réalité, il n’en est rien.

En vérité, ils n’ont aucune idée de ce qu’est une perception extrasensorielle et confondent -de fait- des choses très différentes. Cela explique, en partie, l’application d’une « grille tarifaire » très éloignée de celle de la véritable voyance. Mis-à-part un nombre infiniment restreint de praticiens sincères, tous les autres (99,99%) usent et abusent délibérément de ces appellations afin d’induire en erreur.

Un repère significatif en mesure d’éveiller vos soupçons : si vous voyez des photographies ou représentations de cartes, de Tarot, de runes ou d’une mancie quelconque sur un site Internet (d’autant plus si vous voyez un praticien avec un Tarot face à lui), c’est qu’il y a un lézard… Ce doute se confirmera probablement à la vue des tarifs pratiqués, car ceux-ci n’auront rien en commun avec les honoraires découlant inévitablement de l’exercice de la voyance (est-ce utile de préciser « la vraie » ?) D’autres signes d’alerte existent bien entendu…

A titre personnel, je respecte tous les praticiens des mancies dès lors qu’ils n’essaient pas de faire croire qu’il s’agit de voyance.

Comment être sûr de la véracité des avis ?

Les avis déposés dans des forums, des blogs, les sites des praticiens, etc. ne présentent objectivement aucune garantie d’authenticité. Tout est fonction de la confiance accordée et, à moins de bien connaître le praticien ou de croiser les informations provenant de sources fiables, il convient de n’y accorder aucun crédit. Cela relève de l’évidence. En revanche, il existe un moyen permettant de garantir l’authenticité des avis : le dépôt via un tiers de confiance. Telle est indiscutablement la seule procédure sérieuse de collecte d’avis. Hors tiers de confiance, point de salut en terme de crédibilité, car tout -absolument tout- est malheureusement susceptible d’être falsifié ou inventé.

La norme AFNOR garanti l’authenticité des avis et la qualité de leur traitement. Un praticien ne peut être certifié NF, en revanche, ses avis clients si ! La norme NF Z74-501 et le référentiel de certification NF522 visent précisément à crédibiliser les avis. L’AUTHENTICITE des avis déposés est ainsi GARANTIE par tiers de confiance.

Existe-t-il un label officiel décerné aux bons voyants ?

Un label est une marque spéciale introduite par une organisation professionnelle pour garantir un niveau de qualité, or il n’existe aucune structure (dans le domaine de la voyance) qui soit véritablement en mesure d’identifier et garantir cela. En conséquence, il n’y a pas de label octroyé de façon indubitable. 

Qu’est-ce qu’un bon voyant ?

Un bon voyant ne peut se caractériser par son absence d’échecs, car ceux-ci sont inévitables. En conséquence, la particularité d’un bon voyant tient à la qualité et fréquence de ses succès.

Qu’est-ce qu’un voyant sérieux ?

Un praticien est considéré comme étant sérieux dès lors qu’il fait preuve d’honnêteté et d’intégrité dans le cadre de l’exercice courant de son activité.

Comment apprécier le sérieux d’un voyant ?

Le sérieux d’un praticien est proportionnel à son honnêteté et intégrité. En pratique, un voyant sérieux s’abstient notamment :

– de percevoir ses honoraires s’il ne voit rien
– de répondre à une interrogation en cas d’absence de perceptions
– d’avancer des dates précises
– de se proclamer infaillible

Un voyant sérieux peut-il ne pas être un « bon » ?

Une pratique sérieuse de la voyance ne garantie malheureusement pas une qualité et une fréquence élevée de succès (perceptions et prédictions -ou prévisions- exactes)

Obligation de moyens ou de résultat ?

De par la nature de son activité, un professionnel de la voyance est tenu à une obligation de moyens à l’égard de ses clients, non de résultat.

Peut-on tous devenir voyant ?

Je réponds à cette question de la façon suivante : tout le monde peut essayer de jouer aussi bien que Mozart…

Les vrais voyants utilisent-ils les cartes ou les Tarots ?

Tout dépend. Ceux qui lisent textuellement les cartes ou les lames de Tarots sont en réalité des cartomanciens ou des tarologues et n’ont pas spécialement de perceptions extrasensorielles (si ce n’est des intuitions). En revanche, ceux et celles qui se servent de cartes ou de lames uniquement pour en recevoir des sollicitations visuelles, auditives, olfactives, gustatives et tactiles entrent dans la catégorie des voyants véritables.

Un voyant est-il forcément spirituellement éveillé ?

Il ne faut pas confondre la parapsychologie en général, et plus particulièrement la voyance avec la spiritualité ! Ce sont deux choses complètement différentes. Un voyant peut simplement exercer sa faculté de précognition par exemple et ne pas être du tout spirituel… A l’inverse, une personne ne possédant aucune faculté parapsychologique peut tout à fait être spirituellement éveillée. Cela dit, quelqu’un développant sa spiritualité éveille bien souvent ce que les hindous nomment les « petits pouvoirs » (que sont la télépathie, la voyance, etc.)

Un voyant voit-il pour lui-même ?

En général, cela est très difficile pour la quasi-majorité des praticiens. Le voyant manque de recul par rapport à sa propre vie, il est trop empreint d’émotivité et par conséquent manque d’objectivité. Néanmoins, certains d’entre eux peuvent parvenir à en faire abstraction.

Un voyant peut-il cumuler des activités distinctes ?

Les voyants en mesure de pratiquer d’autres disciplines n’ayant aucun rapport avec la voyance (par exemple le magnétisme ou l’hypnotisme) ne sont pas des « brebis galeuses »… Démêler le vrai du faux concernant les idées reçues sur les voyants est nécessaire. Il est vrai que l’idée répandue, qui consiste à dire qu’il faille se méfier des gens pouvant faire plusieurs choses en même temps, à le « coup de dent » tenace ! La seule différence, entre une personne pratiquant l’hypnotisme (par exemple) et une autre effectuant des consultations de voyance, provient du fait que le premier est « actif » (il s’extériorise) alors que le second est « passif » (il est réceptif). Certains peuvent faire l’un et pas l’autre, alors que d’autres peuvent passer alternativement de l’un à l’autre.

Un vrai voyant devrait-il oublier sa rémunération ?

Le mythe a, là aussi, la dent dure… L’on peut entendre ici ou là : « Les vrais voyants ne font pas payer ! ». Ce qui signifierait, en suivant ce raisonnement, que le praticien qui facture ses honoraires fait, par là même, preuve de son absence de talent véritable et, de surcroît, d’escroquerie… Pourtant, les devins ont toujours été rémunérés ! L’argent simplement a pris différentes formes au cours de l’Histoire : sel, tête de bétail, perles, etc. Curieusement, l’on ne reproche jamais à un peintre de vendre ses toiles, à un photographe de vendre ses photos ou à un mannequin de monnayer son image… Soyons sérieux, tout travail mérite rémunération.

Les voyants peuvent-ils prévoir les cours boursiers ?

Si vous les interrogez, tous vous rétorqueront que ce n’est pas possible, en avançant de multiples tentatives d’explications. En fait, ils auront presque raison, car seuls quelques rares voyants dans le monde sont capables de « s’attaquer » aux marchés financiers. En outre, il n’existe pas d’escroc dans ce domaine (et il n’en existera pas à mon avis) car les investisseurs ou les traders apprécient de suite la valeur des prévisions !

Les voyants faisant de la « pub » sont-ils sélectionnés ?

Absolument pas ! Tout un chacun peut, s’il en éprouve le souhait, insérer une annonce publicitaire dans un magazine en s’auto proclamant voyant ou voyante et y mettre ce qu’il souhaite. C’est d’ailleurs pour cela que l’on peut y lire des absurdités telles que « voyants de l’amour », « diplômé de… », « voyance en direct », « 95% de réussite », « le meilleur voyant », etc. Ce n’est pas non plus les magazines qui écrivent les textes de ces publicités, mais bien les annonceurs eux-mêmes. Imaginez un peu ce que l’esprit sans scrupule peut oser prétendre…

Les voyants faisant de la publicité sont-ils mauvais ?

Les publicités, publiées dans les magazines spécialisés, dans les quotidiens ou dans les journaux gratuits, sont (dans 95 % des cas) des embuscades pour les clients potentiels. La seule vraie publicité pour un praticien sérieux est en fait le bouche à oreille.

Voyant et parapsychologue : une même identité ?

Ces deux appellations désignent des fonctions distinctes. Un parapsychologue est une personne qui étudie les différentes disciplines de la parapsychologie. En conséquence, l’usage du terme « parapsychologue » est inapproprié dès lors qu’il s’agit de désigner un voyant.

Existe-t-il plusieurs types de voyants ?

Fondamentalement, non. Tous les voyants authentiques ont des perceptions extrasensorielles tant visuelles qu’auditives, olfactives, tactiles, gustatives, etc. Ces informations apparaissent successivement ou alternativement au cours d’une même consultation voire d’un entretien à l’autre. Tous les voyants ( les vrais ) sont faits du même métal ( allusion à Platon )

Par téléphone et par audiotel : pareil ?

Les commerçants de la voyance tentent de faire croire qu’il s’agit de la même chose, en vain. Bien évidemment, il n’en est rien. Le simple fait d’indiquer « Voyance en direct », « Sélection de vrais voyants » et autres absurdités prouve -de fait- leur profonde méconnaissance de la vraie voyance et de l’état d’esprit des voyants authentiques. Affirmer que la « voyance par audiotel » est similaire à une consultation de voyance par téléphone relève au pire d’une pure désinformation et au mieux d’un manque patent de connaissance.

Existe-t-il de vrais voyants exerçant par audiotel ?

Un vrai voyant tend à préserver la qualité de ses consultations et ne travaille donc pas par audiotel. De plus, pour quelle raison voudriez-vous qu’un voyant digne de ce nom consulte (si l’on peut nommer cela ainsi) par audiotel, alors qu’il est en mesure d’exercer en cabinet ou par téléphone ? La réponse est simple : aucune.

Les consultations par audiotel  : que doit-on en penser ?

Les voyants, les vrais, n’exercent jamais par audiotel. En conséquence, mieux vaut oublier cela. La « voyance par audiotel » est une affaire strictement commerciale et n’a rien à voir avec la voyance.

Guide de la voyance et guide des voyants ?

Il est fréquent de confondre ces deux dénominations, à tort. Un guide de la voyance n’est pas, dans l’absolu, un guide des voyants. Un livre qui informe sur la voyance, ou un site tel que celui-ci, est un guide vous en conviendrez, cependant le but n’est pas de prétendre mettre en exergue les meilleurs voyants. Un autre livre, ou un site internet, se targuant de dire qui sont les bons voyants est quant à lui, qualifié de guide des voyants. Il est à noter qu’un guide des voyants peut se « camoufler » en guide de la voyance, en insérant un minimum de contenu, d’où l’entretien d’une totale confusion dans l’esprit d’un lectorat non avisé.

Que penser d’un guide des voyants publié sur internet ?

En dehors des remarques précitées, vous devez savoir qu’il est très facile pour un voyant de créer un site internet et de le présenter comme un guide des voyants où, bien entendu, il sera lui-même placé en bonne position… et pourquoi pas y mettre aussi des collaborateurs ! Evidemment, personne ne saura que c’est lui qui est à l’origine du guide. Le site pourrait s’afficher comme étant un guide des voyants ou encore un guide de la voyance, cela n’a que peu d’importance en fait, car le but est prioritairement de se faire passer pour un des meilleurs voyants.

Vous êtes effaré, car vous pensiez être enclin à accorder une confiance aveugle à un tel guide ? Cela est compréhensible. En conséquence, soyez vigilants !

Les forums : quelle valeur y accorder ?

Dans un forum axé sur la voyance, quel dispositif empêche un praticien peu scrupuleux de :

– se faire passer pour un quidam et de faire croire aux autres qu’il est satisfait des consultations ?
– proposer une pseudo aide et assistance afin d’accumuler des adresses email dans le but de se constituer un fichier clients ?
– se faire passer pour un consultant insatisfait de la prestation d’un confrère (cas de jalousie) ?
– Etc.

A ces interrogations, une seule réponse : rien ! Il est donc impossible d’accorder un quelconque crédit à ce qui se dit des praticiens de la voyance dans un forum. De plus, dans ce contexte, il n’est pas souhaitable de vous hasarder à poser la moindre question sur le devenir de votre couple par exemple.

Ce constat est triste, car :

– il n’est pas exclu que des cartomanciens et tarologues amateurs, mais sincères, cherchent à soulager certains maux.
– les « forums de voyance » sont, pratiquement tous, devenus des attrape-nigauds.

Existe-t-il un guide officiel de la voyance ?

Non. Il n’existe aucun guide officiel. Stricto sensu, le terme « officiel » est particulièrement inapproprié, car l’exercice professionnel de la voyance n’est encadré par aucune autorité.

Consultation par visioconférence ?

Un entretien par visioconférence, Skype ou FaceTime par exemple, est parfaitement réalisable dès lors que la communication est suffisamment fluide, sans coupures excessives.

Contradictions au cours des consultations ?

Si vous consultez un voyant deux fois de suite et qu’il vous annonce des événements totalement contradictoires, dites-vous bien que cela n’est effectivement pas normal ! Il est bien évident, dans ce cas, que l’une des deux séances n’a pas été effectuée correctement… Il ne doit donc, en pratique, pas y avoir de contradictions fondamentales d’une voyance à l’autre. En revenche, il arrive que certaines prédictions semblent a priori s’opposer alors qu’en fait elles se complètent…

Qu’est-ce qu’une voyance complète ?

Cela ne veut rien dire ! Une voyance complète ne signifie strictement rien. Vous pensiez sans doute qu’il s’agissait d’une consultation où tous les thèmes étaient abordés : amour, travail, argent, santé, famille ? Sachez que, de par ses caractéristiques, la véritable voyance ne peut être « mise en boîte » de cette manière lors d’une consultation. Bien entendu, cela est différent si le praticien est un tarologue ou un cartomancien, par exemple, mais dans ce cas il n’est absolument plus question de voyance !

La « voyance gratuite » existe-t-elle réellement ?

La réponse est évidente. Un peu de bon sens suffit pour comprendre que cela n’est pas sérieux. Dans l’absolu, dès lors qu’un professionnel vous propose une « voyance gratuite », il s’agit d’une duperie. En retour, c’est à une véritable insulte à votre intelligence à laquelle vous aurez droit. Celle-ci, quant à elle, vous sera réellement offerte !

La qualité d’une consultation est-elle liée à sa durée ?

La longueur d’un entretien n’ajoute rien à sa qualité. Il n’y a donc pas nécessairement de corrélation entre la qualité et la durée d’une consultation. En revanche, il est indéniable que votre attitude face à un authentique voyant est susceptible de conditionner la valeur d’une prestation.

La voyance relève-t-elle du divertissement ?

Menée par un professionnel doué, une consultation digne de ce nom est une formidable aide à la décision et ne s’apparente donc aucunement -de près ou de loin- à un jeu.

A quoi sert la voyance ?

A obtenir des informations sur des situations de fait, relatives à des lieux, des attitudes comportementales ou des évènements. Celles-ci s’affranchissent du temps et de l’espace et apportent des réponses permettant d’alimenter des réflexions. La qualité de ces informations est -évidemment- étroitement liée à la valeur du praticien.

Qu’est-ce qu’un Médium ?

C’est une personne qui produit des phénomènes paranormaux. Suivant la doctrine spirite les médiums sont des intermédiaires entre les êtres humains et les esprits de l’au-delà.

Quelle est la différence entre voyance et clairvoyance ?

La voyance est la faculté permettant d’accéder à des informations présentes, passées ou à venir ; et ceci, sans l’intervention de nos cinq sens alors que la clairvoyance désigne plus particulièrement l’exercice de cette faculté dans le présent.

Comment les médiums contactent-ils « l’au-delà » ?

Tout est affaire de préférences et de conventions dans ce domaine. L’on peut tenter de communiquer par l’intermédiaire « d’outils » tel que la planche « oui-ja » (le moyen le plus connu) ; mais disons que dans la plupart des cas, le médium aura besoin d’une espèce de rite plus ou moins personnel lui permettant d’obtenir un contact avec ceux qui nous ont quitté. Le rite, servant à créer une mise en condition psychique optimum, afin d’être dans les meilleures dispositions possible.

La voyance est-elle un art divinatoire ?

La voyance n’est en rien un art divinatoire, mais un phénomène entrant dans le cadre des perceptions extrasensorielles. Entrent dans la catégorie des arts divinatoires : la tarologie, la cartomancie, etc. Aucunement la voyance.

Voyance par flashs : quelle signification ?

L’expression « voyance par flashs » est souvent employée sur Internet ou ailleurs, mais celle-ci est d’une absurdité désarmante. En effet, cela équivaut à écrire « télévision avec images » par exemple ! De même qu’il ne peut y avoir de téléviseur sans images, il n’y a pas de véritable voyance sans flashs.

Voyance par intuition : qu’est-ce à dire ?

La voyance par intuition ressemble probablement à l’intuition par la voyance… Plus sérieusement, l’on évolue dans l’univers du « n’importe quoi », la voyance dite « par intuition » ne signifie strictement rien et ne correspond à rien, si ce n’est à la bêtise. Vous avez déjà lu ou entendu cette expression évidemment. A oublier de suite !

Voyance sécurisée ?

Un paiement est susceptible d’être sécurisé, mais pas le phénomène de voyance. Ainsi, lorsque vous lisez cela sur une publicité ou un site internet, il vous faut comprendre en fait qu’il s’agit d’un règlement. Voilà ce que veulent dire (espérons-le) ceux qui utilisent cette expression qui, d’une manière intrinsèque, ne signifie rien.

Une faculté présente en chacun de nous ?

L’intuition est répandue chez tous à des degrés divers, cependant il ne faut pas confondre la voyance et l’intuition. L’idée que la voyance serait une faculté enfouie permet la prolifération de livres, conférences, cours, etc.

Un don de voyance peut-il être décelé par l’astrologie ?

Un astrologue réellement compétent, dont le sérieux est reconnu, est capable de souligner certaines capacités susceptibles de concourir à la conclusion de l’existence de capacités extrasensorielles innées. Autrement dit, d’un don de voyance. Il n’en demeure pas moins qu’une confirmation factuelle est nécessaire. À titre expérimental, une carte du ciel établie à partir de mes coordonnées précises de naissance (date, heure et lieu) a permis de confirmer l’existence innée de ma capacité de voyance.

La voyance est-elle un art ?

Au sens propre, probablement pas : la voyance étant un phénomène, une faculté. En revanche, l’interprétation de certaines perceptions, notamment symboliques, requiert une habileté quasi « artistique » en quelque sorte.

L’exercice de la voyance est-il règlementé ?

Il n’y a pas de réglementation. Cela dit, il en est de même pour de nombreuses activités : attaché de presse, traducteur, écrivain public, secrétaire à domicile, interprètes, etc. La liste est longue. Une absence de réglementation n’engendre pas obligatoirement une dérive !

Que penser des salons de voyance ?

Il est aisé de mettre en évidence certaines analogies entre un salon de voyance et le salon de l’agriculture par exemple. Vous jugez ce rapprochement maladroit ? Pas tant que cela si vous y réfléchissez bien…

La voyance est-elle une science ?

Cette faculté n’est évidemment pas une science. En revanche, elle est susceptible de faire l’objet d’études pluridisciplinaires.

Signature